'Fabre sème le doute dans les esprits'

11/07/2016
'Fabre sème le doute dans les esprits'

Jean-Pierre Fabre

Les responsables togolais ont entamé lundi 5 jours de débats sur les réformes politiques. Cette information est à la une des journaux parus lundi.

Hélas, quelques partis d’opposition refusent de prendre part à ce cadre de réflexion, regrette Togo Matin.

Nouvelle Opinion estime que le Cap 2015 ne doit pas rater ce rendez-vous ‘historique’.

‘Plus personnes ne comprend à quoi joue exactement le président de l’ANC (…) Ses faits et gestes commencent par semer le doute dans les esprits’, indique Courrier de la République. Jean-Pierre Fabre a annoncé qu’il boycottait la réunion.

Le Combat du Peuple estime que la proposition de loi relative à la révision constitutionnelle élaborée par ANC-ADDI est une bonne chose. Cependant, ‘La problématique de la révision constitutionnelle est devenue une sorte de bouée de sauvetage pour Fabre, un responsables politique en mal de sensation forte et qui cherche désespérément à trouver une issue honorable pour conforter sa position’.

L’activité économique est en nette progression, salue Golfe Info reprenant les informations publiées récemment par le Conseil national du crédit. 

Les luttes traditionnelles en pays kabyé ont débuté samedi. Afin de ne frustrer personne Faure Gnassingbé fera le tour de toutes les localités de la préfecture de la Kozah, indique Liberté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.