'Fabre sème le doute dans les esprits'

11/07/2016
'Fabre sème le doute dans les esprits'

Jean-Pierre Fabre

Les responsables togolais ont entamé lundi 5 jours de débats sur les réformes politiques. Cette information est à la une des journaux parus lundi.

Hélas, quelques partis d’opposition refusent de prendre part à ce cadre de réflexion, regrette Togo Matin.

Nouvelle Opinion estime que le Cap 2015 ne doit pas rater ce rendez-vous ‘historique’.

‘Plus personnes ne comprend à quoi joue exactement le président de l’ANC (…) Ses faits et gestes commencent par semer le doute dans les esprits’, indique Courrier de la République. Jean-Pierre Fabre a annoncé qu’il boycottait la réunion.

Le Combat du Peuple estime que la proposition de loi relative à la révision constitutionnelle élaborée par ANC-ADDI est une bonne chose. Cependant, ‘La problématique de la révision constitutionnelle est devenue une sorte de bouée de sauvetage pour Fabre, un responsables politique en mal de sensation forte et qui cherche désespérément à trouver une issue honorable pour conforter sa position’.

L’activité économique est en nette progression, salue Golfe Info reprenant les informations publiées récemment par le Conseil national du crédit. 

Les luttes traditionnelles en pays kabyé ont débuté samedi. Afin de ne frustrer personne Faure Gnassingbé fera le tour de toutes les localités de la préfecture de la Kozah, indique Liberté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.