Fabricants et importateurs toujours non biodégradables

29/10/2014
Fabricants et importateurs toujours non biodégradables

Il faut diagnostiquer le mal à la racine

La menace d’une expulsion de Belgique d’une jeune Togolaise fait la une de plusieurs journaux parus mercredi. Forum de la Semaine explique que l’ensemble du corps professoral de son école s’est mobilisé et a envoyé une lettre au secrétaire d’Etat à la Migration afin qu’elle puisse au moins terminer l’année scolaire.

Selon Liberté, le recours introduit auprès de l’Office des étrangers a peu de chances d’aboutir.

Le Patriote revient sur l’intervention récente de Jean-Pierre Fabre (ANC, opposition) sur RFI et estime qu’il joue au mauvais opposant. Ce journal comme beaucoup d’autres reproche à l’opposition de manquer de stratégie, tout en déplorant le fait que Fabre est en passe de s’imposer comme candidat unique de l’opposition.

Liberté en appelle au président de la CVJR, Mgr Barrighah ‘afin d’éviter une tragicomédie en 2015 au Togo’.

Selon Le Patriote, les producteurs de sachets plastiques ne respectent pas la norme imposée qui est celle de ne commercialiser que des supports biodégradables. Idem pour les importateurs qui se fichent de l’environnement.

Civisme toujours avec la campagne sur ce thème lancée par le gouvernement. Pour Le Triangle des Enjeux, il est illusoire de croire que les actes d’incivilité et de vandalisme vont cesser d’un coup de baguette magique. Il faut diagnostiquer d’où vient le mal afin de le canaliser à la racine, souligne le périodique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !