Foot et éducation à la Une

22/09/2010
 Foot et éducation à la Une

« Après martial Akakpo, c’est autour du juge Pawélé Sogoyou de quitter le comité intérimaire de la FTF », annonce mercredi Forum de la Semaine qui impute la responsabilité de ces démissions à Seyi Mèmène, le président du comité intérimaire.

« Souvent absent du fait de ses responsabilités de premier vice président de la CAF, le général Mèmène n’a jamais voulu mettre en place une vraie structure hiérarchique au sein du comité », écrit Forum de la semaine. « En lieu et place des membres du Comité, le général a préféré responsabiliser un de ses beaux frères, un certain mamadou Doucouré qui, seul, dispose de tous les mots de passe des boîtes aux lettres de la FTF et des clés des magasins d’équipements où ont eu lieu plusieurs vols de maillots, de ballons, de survêtement sans qu’il ait jamais eu infraction », poursuit le quotidien.

« Assistance aux élèves nécessiteux La Nouvelle Jeunesse pour le soutien au président Faure donne un bon exemple dans les savanes », titre Le messager.

«En octroyant 50.000 cahiers pour un coût de 20 millions de Fcfa aux élèves de la région des Savanes, le NJSPF, présidée par Noèl Dépoukn, pose des actes exemplaires qui méritent d’être encouragés et soutenus », indique ce journal qui invite les cadres de chaque région à emboîter le pas à Noèl Depoukn.

Le Messager ne tarit pas d’éloge sur cette initiative commentée également par L’Eveil.

« Le jeune cadre a choisi d’accompagner le chef de l’Etat par des actes concrets et non par des discours stériles comme c’est le cas pour beaucoup qui se réclament de Faure ».

Triangles des Enjeux revient sur la décision de la Cour d’appel de Lomé, mardi, de remettre en scelle le parti de l’ancien Premier ministre, Agbéyomé Kodjo.

« La cour a donné raison à Agbéyomé Kodjo » titre le journal qui va peut-être un peu vite en besogne en omettant de préciser qu’Agbéyomé Kodjo doit se conformer à la charte des partis politiques dans un délai de 60 jours faute de quoi, sa formation sera définitivement dissoute.

Liberté estime que cette décision de justice est un camouflet pour Pascal Bodjona, le ministre de l’Administration territoriale.

« Obuts n’est pas mort ; il a résisté aux coups de boutoir et scelle ainsi la deuxième défaite cuisante de Pascal Bodjona qui gagnerait à aider le pays à évoluer dans la quiétude plutôt que de chercher des poux là où il y en a pas », écrit Liberté dont la ligne politique est alignée sur celle du FRAC.

Togo Presse consacre sa Une à l’audience que le chef de l’Etat a accordé mardi à la délégation du FMI. « Nous voyons un retour à la croissance au Togo grâce aux mesures prises par le gouvernement » peut-on lire dans les colonnes du quotidien national.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.