Fumée blanche ou porte close ?

31/10/2014
Fumée blanche ou porte close ?

Doing Business : des réformes à poursuivre

L’excellent score obtenu par le Togo dans le dernier classement Doing Business suscite toujours de nombreux commentaires dans la presse. La progression par rapport à l’année dernière est significative, souligne L’Union, en kiosque vendredi. Certes, le Togo fait mieux, mais il piétine encore sur de nombreux indicateurs, ajoute L’Alternative qui cite le foncier. 

Pour garantir un meilleur climat des affaires, il faut lutter contre l’impunité et les détournements de deniers publics, écrit Le Canard Indépendant.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a commencé à travailler dans la perspective de la présidentielle de 2015. L’une de ses prochaines missions sera la désignation des membres des Commissions locales, indique Forum de la Semaine.

Les discussions entre le CST et Arc en ciel pourraient s’achever ce soir, affirme Liberté. On connaîtra alors le nom du candidat unique de l’opposition pour la présidentielle, précise le quotidien. Mais, rien n’est moins sur.

Au Burkina, Blaise Compaoré a quitté le pouvoir. Trop tard pour permettre aux journaux de l’annoncer. 24h parle ‘de la fin d’une dictateur-médiateur’.

Quant à Liberté, il assure que des militaires togolais sont présents au Burkina-Faso ; une information inventée de toute pièce.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.