Fumée blanche ou porte close ?

31/10/2014
Fumée blanche ou porte close ?

Doing Business : des réformes à poursuivre

L’excellent score obtenu par le Togo dans le dernier classement Doing Business suscite toujours de nombreux commentaires dans la presse. La progression par rapport à l’année dernière est significative, souligne L’Union, en kiosque vendredi. Certes, le Togo fait mieux, mais il piétine encore sur de nombreux indicateurs, ajoute L’Alternative qui cite le foncier. 

Pour garantir un meilleur climat des affaires, il faut lutter contre l’impunité et les détournements de deniers publics, écrit Le Canard Indépendant.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a commencé à travailler dans la perspective de la présidentielle de 2015. L’une de ses prochaines missions sera la désignation des membres des Commissions locales, indique Forum de la Semaine.

Les discussions entre le CST et Arc en ciel pourraient s’achever ce soir, affirme Liberté. On connaîtra alors le nom du candidat unique de l’opposition pour la présidentielle, précise le quotidien. Mais, rien n’est moins sur.

Au Burkina, Blaise Compaoré a quitté le pouvoir. Trop tard pour permettre aux journaux de l’annoncer. 24h parle ‘de la fin d’une dictateur-médiateur’.

Quant à Liberté, il assure que des militaires togolais sont présents au Burkina-Faso ; une information inventée de toute pièce.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.