Gardien de morgue, un métier à risque

20/09/2011
Gardien de morgue, un métier à risque

Certains journaux publiés mardi versent dans le sensationnel. Ainsi Liberté parle d’une «psychose» après «les révélations de projet de coups d'Etat parallèles». Le quotidien explique que Faure Gnassingbé a été obligé «de se sédentariser au Togo pour monter la garde de son fauteuil. Le chef de l'Etat a renoncé à plusieurs voyages ces derniers temps (…)», croit savoir Liberté.

Actu Express accuse les FAT d’avoir développé des « contre-vérités » lors de leur témoignage devant la Commission « Vérité, justice et réconciliation ». 

"Faure braque légalement Kpatcha (Gnassingbé, ndlr) et s'empare de ses biens", titre L'Alternative. Ce périodique indique que « le code de procédure pénale ne prévoit pas la confiscation générale des biens, mais le juge a jugé opportun de demander une confiscation générale dans son arrêt".

Le mécontentement se poursuit sur le campus de l’Université de Lomé, assure Le Potentiel. "Le non respect des engagements pris par l'Etat risque de compromettre la rentrée universitaire, les frais d'inscription académiques toujours maintenus à 26.000 Fcfa", peut-on lire.

Forum de la Semaine rapporte un fait divers étrange. Le gardien de la morgue de Notsé a failli être enterré vivant par la famille d’une femme décédée dont le corps avait mystérieusement disparu. 

« Enervés, le jeunes qui étaient venus chercher le corps de leur chère disparue ont décidé d'enterrer vivant un des gardiens. Ce dernier n'a eu la vie sauve que grâce à l'intervention de la police.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.

Un nouveau rôle pour Djimon Hounsou

Culture

L'acteur Djimon Hounsou a été reçu par Faure Gnassingbé. Ils n'ont pas parlé filmograpgie, mais promotion du cinéma au Togo.

Clémence des juges

Justice

La justice a décidé de remettre en liberté une vingtaine de personnes interpellés et condamnés pour des actes de violence lors des récentes manifestations.