Goût et saveurs des palais

10/04/2013
Goût et saveurs des palais

La présidence de la République vient de lancer un trimestriel destiné à informer les lecteurs au Togo et à l’étranger sur l’actualité présidentielle et sur les réformes en cours dans le pays. Son titre : « Les deux palais », en référence aux deux bâtiments qui abritent les services de la présidence, celui historique de la Marina, face à l’océan, et le bâtiment plus récent construit et offert par les Chinois et situé à Lomé II.

Il ne s’agit pas d’une revue à la gloire du chef de l’Etat, mais bien davantage d’un magazine d’information et d’analyse. Au sommaire du premier numéro, une étude sur le potentiel de l’économie togolaise, la feuille de route du gouvernement en matière de promotion de la filière agricole et une enquête sur le travail quotidien des diplomates togolais au Conseil de sécurité de l’ONU.

« Les deux palais » n’hésite pas a écrire que tout n’est pas rose au Togo, citant, notamment, le rapport Doing Business dans lequel le Togo ne bénéficie pas du meilleur classement.

"Ce magazine se veut un trait d’union entre le sommet de l’Etat et tous les citoyens et amis et partenaires du Togo », explique Essodéina Petchezi, le directeur de la publication.

Informations complémentaires

Deux Palais N°1.pdf 35,03 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.