Guerre des ego au CST

19/12/2013
Guerre des ego au CST

A l’occasion de la cérémonie de vœux du corps diplomatique, le président Faure Gnassingbé a annoncé le prochain retour au Togo du Premier ministre hospitalisé en Europe. ‘Enfin Faure Gnassingbé lève le voile sur l’état de santé d’Ahoomey-Zunu, écrit Le Changement paru jeudi. ‘Le président a indiqué que le Premier ministre est sorti de l’hôpital mardi dernier et se trouve actuellement dans une maison de repos’, ajoute ce journal.

Togo Presse se contente d’indiquer que le chef de l’Etat a reçu les vœux des diplomates et des organisations internationales.

Rien ne va plus au CST. Pour Le Bâtisseur, l’opposition togolaise cultive la guerre des ego, la politique partisane, l’amour du pouvoir et le sectarisme. Après le CVU, d’autres membres du Collectif pourraient quitter le radeau, indique Le Changement. Ils ne supportent plus le leadership de Jean-Pierre Fabre (ANC) et le mépris affiché par Zeus Ajavon, le coordinateur de ce rassemblent d’opposants, souligne le même journal.

Liberté a lu le rapport de la Cour des comptes sur la gestion de la TDE (Togolaise des Eaux). Le quotidien privé fait état ‘des dettes en milliards de francs CFA, malgré des recettes en hausse de 600% par rapport à 2006’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.