Immunité

24/01/2011
Immunité

Les journaux parus lundi à Lomé reviennent très largement sur le braquage dont a été victime vendredi soir l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo. Les malfaiteurs, tués par la gendarmerie, voulaient voler la grosse 4X4 japonaise.
Mais pourquoi la diplomate n’avait pas de gardes du corps à ses côtés se demande Forum de la Semaine.
Liberté tente de politiser ce fait divers en critiquant le communiqué publié samedi par le ministère de la Sécurité.
"L'on se demande comment les autorités ont su que les deux malfaiteurs se sont illustrés récemment par un braquage et l'assassinat, le 12 janvier dernier d'une haute personnalité de la République béninoise", écrit le quotidien.
Le Correcteur regrette que "malgré les dispositions mises en place par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile pour sécuriser la ville de Lomé, certains braqueurs continuent leur salle besogne".
Togo Presse reproduit l’intégralité du communiqué officiel qui relate les circonstances du braquage. Le quotidien national revient également sur le Sommet de l’UEMOA à Bamako.
« Agbéyomé Kodjo a changé », titre le Courrier de la République qui analyse le "Spéctaculaire revirement d'un opposant, en si peu de temps (…) ». Le journal doute toutefois de la sincérité du président d’Obuts.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.