Jeudi dans la presse

29/09/2011
Jeudi dans la presse

L’ANC, le parti de Jean-Pierre Fabre serait en négociations secrètes avec le pouvoir. C’est ce qu’affirme jeudi Flambeau des Démocrates.

"Selon certaines indiscrétions, l'ANC, contrairement à ses déclarations publiques, n'a jamais coupé les ponts avec le pouvoir; à l'heure actuelle, des émissaires du RPT et de l'ANC seraient en discussion pour aplanir les divergences qui les oppose afin d'amener le parti de Fabre à reconsidérer sa position et à prendre part au CPDC", assure le journal.

Toujours aussi excessif, Liberté compare le sort de Faure Gnassingbé à celui d’Hissène Habré et de Jean-Pierre Bemba. La raison ? "Des plaintes sont actuellement déposées devant la CPI pour tortures commises à l'ANR". 

Nouvel expression indique que le directeur de publication de l'Indépendant express n'a pas comparu mercredi dans l'affaire qui l'oppose à la société Elisée Cotrane concernant un article qui laissait entendre qu’une cargaison de riz déchargée au Togo était impropre à la consommation.

Togo Presse revient sur la Journée mondiale de lutte contre la rage qui s’est déroulée mercredi.

Enfin, Forum de la Semaine relate que "l'épouse d'un richissime homme d'affaires connu dans les milieux politiques a été surprise à Kara en pleins ébat sexuel avec le fils du voisin". 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.