Justice et Liberté

01/09/2010
Justice et Liberté

Le quotidien Liberté, porte-parole officieux du FRAC, devra répondre le 29 septembre prochain devant la justice d’ atteinte à l’honneur et de diffamation.
Le journal est en effet assigné par le chef de l’Etat pour deux articles publiés il y a deux 2 mois.
Deux plaintes différentes ont été déposées par le chef de l’Etat.
La première est relative à un article sur la «gestion approximative » du pays par le président Faure Gnassingbé et le second s’en prend directement à la directrice de cabinet à la Présidence, Victoire Tomégah-Dogbé, qualifiée de «ministre à tout faire du président ».
Le directeur de publication, Zeus Aziadouvo estime pour sa part qu’il s’agit d’une « tentative de musellement de la presse ».
Depuis l’élection présidentielle de mars dernier, Liberté a pris fait et cause pour le FRAC et pour son principal animateur, Jean-Pierre Fabre. De fait, son contenu est davantage celui d’un quotidien d’un parti politique que d’un organe d’information.
Une situation qui n’est pas l’apanage de ce seul journal. De nombreuses publications au Togo sont liées à des formations ou à des hommes politiques qui assurent une grande partie de leur financement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires. 

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.