Kodjo n’a pas peur de la justice

16/06/2010
Kodjo n’a pas peur de la justice

« Je vais vous dire que dès lors que la Cour constitutionnelle reconnaît notre formation politique, aucune juridiction inférieure ne peut disposer autrement ». C’est ce que déclare mercredi Agbéyomé Kodjo, le président d’Obuts, dans une interview accordée à Forum de la Semaine. Obuts est menacé de dissolution et la justice se prononcera dans quelques jours. En attendant, l’ancien Premier ministre du général Eyadema se dit « serein »
Golfe Info évoque également l’audience de mardi au Palais de justice de Lomé rappelant que l’affaire sera finalement jugé le 22 juin.
Liberté parle de « mobilisation monstre mardi des populations de Lomé aux côtés d’Agbéyomé Kodjo ». Sans doute un peu exagéré car une centaine de sympathisants seulement étaient rassemblée devant le Tribunal.
Ce quotidien annonce que les professionnels de la santé menacent de se mettre en grève pour protester contre le « flou » de l’accord signé en décembre 2008 entre le ministre de la Santé, Komlan Mally, et le syndicat du personnel de la santé.
Le voyage du secrétaire général de l’UFC à Paris, la semaine dernière, suscite encore des commentaires dans la presse. Le Magnan estime que c’est un échec.
« C’est dans la confusion que Fabre et sa délégation ont pris le chemin de retour sans avoir rencontré un seul officiel à l’Elysée » écrit ce journal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.