« Koffigoh est grillé »

08/12/2010
« Koffigoh est grillé »

"La Cédéao demande à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir", titre mercredi Liberté qui reproduit une interview de Kofi Yamgnane publiée la veille dans le quotidien français le Télégramme. Dans cet entretien, l’homme politique franco-togolais » explique qu’il faut soutenir Alassane Ouattara.
Côte d’Ivoire toujours avec un commentaire du Magnan Libéré sur la présence de Joseph Kokou Koffigoh (chef des observateurs de l’Union africaine) à la cérémonie d’investiture de Laurent Gbagbo samedi dernier à Abidjan. Un comportement critiqué par l’UA. « Il est complètement grillé », estime le journal.
"Koffigoh a choisi Gbagbo", titre de son côté La Dépêche.
"On le sait ami de Laurent Gbagbo, mais de là à sortir de sa neutralité que lui assigne son statut de chef de la délégation des observateurs de l'UA, laisse perplexe; son acte entache la dignité et la respectabilité auxquels les togolais ont droit à l'extérieur", souligne l’hebdo.
Le Messager s'inquiète du retard pris dans la nomination des 4 membres la HAAC désignés par le chef de l’Etat.
Enfin Global Sport assure que la Fédération togolaise de football (FTF) devra payer 320 millions de Fcfa à l’ancien entraineur belge Jean Thyssen pour rupture abusive de contrat ; une exigence formulée par la FIFA.
En photo : Joseph Kokou Koffigoh en mai 2008 à la Présidence à Abidjan

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.