L’écrasant silence des responsables de Redemare

19/07/2010
L’écrasant silence des responsables de Redemare

« Des marches hebdomadaires, des prières avec des bougies et des discours incendiaires contre le pouvoir, n’est malheureusement pas la solution », écrit lundi Courrier de la République
Le journal rappelle qu’en dehors de Madagascar, aucun régime africain n’est jamais tombé par des manifestations de rue.
« La seule potion pour déloger Faure du pouvoir s’appelle les urnes », poursuit l’hebdomadaire qui recommande au Frac d’inciter ses militants de se mobiliser pour les prochaines échéances, à savoir les élections locales et les législatives de 2012.
« Nous devons tout faire pour que ceux qui ont cotisé pour Redemare rentrent en possession de leur argent », titre Liberté, qui reprend les propos de Jean-Pierre Fabre, samedi dernier à la plage de Lomé.
Dans les colonnes de ce quotidien, proche du Frac, Fabre dresse un réquisitoire contre le gouvernement qu’il accuse d’être le premier responsable de qui s’est passé : « Entre le peuple et le gouvernement, qui a délivré l’autorisation à Redemare ? Ceux qui prétendent diriger le pays, doivent surveiller les activités de Redemare. Ils ne peuvent pas laisser Redemare prendre l’argent des togolais et disparaître ».
La société Redemare, suspendue par les autorités, est suspectée de d’arnaque pyramidale.
Toujours à propos de Redemare, le tri-Hebdo Golfe Info se demande si les adhérents pourront récupérer leur argent en cas de liquidation de cette nébuleuse.
« Il y a bien lieu aujourd’hui, en l’état des choses, d’en douter », estime Golfe Info.
Le journal, très alarmiste, projette une faillite collective et pense que les adhérents seront les premiers à payer les pots cassés.
Sur le même sujet, Courrier de la République critique les dirigeants de Redemare pour leur silence.
« Plus les responsables se décident à parler, plus des vérités se feront jour et celles-ci pourraient éclabousser certains ministres et juges de la république », écrit le journal.
Autre sujet abordé par les journaux Lundi, la mise au point publiée par la Commission « Vérité justice et réconciliation » (CVJR), à propos des comportements de certains Togolais qui sillonnent les villages pour recueillir les dépositions sans mandat de l’institution.
Cela ressemble à une opération de sabotage, affirme Liberté qui risque de ternir l’image de la CVJR.
« Les fameux citoyens qui recensent les victimes des violences politiques dans le cadre des dépositions et au nom de la CVJR sont dans le faux et doivent être poursuivis devant les juridictions compétentes ». C’est l’avis de ce quotidien.
Un conducteur de Taxi-moto est mort noyé samedi dans une retenue d’eau près du campus universitaire de Lomé. Le Zémidjan, était en train de laver sa moto quant subitement elle a glissé dans l’eau. Il s’est lui même noyé en tentant de récupérer l’engin.
Forum de la Semaine revient sur ce fait divers dramatique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.