L'insolente santé d'Ecobank

08/06/2007
L'insolente santé d'Ecobank

Le groupe français Castel, propriétaire de la Brasserie du Bénin (BB) au Togo, a débloqué un peu plus de 13 milliards de FCFA pour financer des projets de développement. L'usine produit de la bière, mais également des boissons gazeuses comme du Coca Cola ou le célèbre Sport Actif. L'information est diffusée vendredi dans l'hebdomadaire l'Union. Au sommaire également, un article sur Ecobank, la banque régionale qui affiche une insolente santé avec des actifs qui ont progressé de 57% ces trois derniers mois.

##S_B##Voici une sélection d'articles publiés cette semaine dans l'Union

POLITIQUE : Législatives 2007 / Les opérations de simulation repoussées à leur tour

Initialement prévues pour les 8 et 9 juin 2007, les séances de simulation qui remplacent au pied levé le démarrage du vrai recensement électoral sont à nouveau reportées… à une date ultérieure. Sans précision. C'est la teneur d'un communiqué de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui joint ce dernier forfait aux cérémonies d'hommage national, ce jour, aux illustres disparus du crash d'hélicoptère en Sierra Leone.

Néanmoins, une source proche de l'institution confirme la formation hier dans les locaux de la CENI des Commissions locales (CELI) de Lomé Commune et Golfe, conformémentau chronogramme de simulation du recensement remis aux partis politiques au cours de la rencontre du mardi dernier. En l'absence des Comités de listes et cartes (CLC) non encore disponibles. Dans la foulée, un autre communiqué précise que les partis politiques ont jusqu'à ce vendredi pour fournir la liste de leurs représentants dans les CLC.

Selon la même source, seules deux des sept parties concernées signataires de l'APG (partis politiques et gouvernement) ont pu répondre au cri d'alerte de la CENI. «…pour doter les centres de recensement en personnel conformément à l'APG et au mode de recensement électoral retenu, la CENI a demandé aux partis politiques signataires de l'APG de lui communiquer au plus tard le 29 mai 2007 les noms de leurs représentants dans les Comités de listes et cartes. Le gouvernement, quant à lui, devait communiquer les noms des personnes ressources devant aider les CLC. A ce jour, aucun parti politique n'a déposé de liste conforme aux spécifications de la CENI. Il en est de même pour le gouvernement», précisait en début de semaine le rapporteur général adjoint de la CENI, Hervé Johnson. Avant d'ajouter que cette situation bouleverse sérieusement le plan de formation des membres des CLC et des personnes ressources par la CENI, «plan qui s'avère fondamental pour la réalisation du chronogramme du recensement électoral».

Rappelons que le démarrage effectif de l'enrôlement des personnes en âge de voter a été reporté à une date jusqu'ici inconnue parce que les partis politiques n'ont pas pu envoyer à temps les noms des membres des CLC, selon l'institution chargée de l'organisation et de la supervision des prochaines législatives qui ne souffrent plus d'handicap financier. Mieux, parce que le CENI elle-même n'a jamais été prête compte tenu des exigences incontournables, selon des confidences politiques.

A première vue, la CENI veut s'inscrire et inscrire les populations dans le contexte réel imagé des opérations de recensement. Ce qui suppose que les partis politiques (qui ont l'outrecuidance de minimiser la formation de leurs adeptes), la société civile adroite (qui doit jouer le vrai arbitre et le contre poids des forces politiques qui n'ont que rien de différent), les médias (souvent fiers de se refuser délibérément ce qui change), les groupes de pression, …doivent pouvoir drainer vers les centres choisis la foule des grands jours. Pour valablement disposer au moment voulu des arguments fiables d'un «processus raté». Chanter en chŒur le non renouvellement des élections sanglantes est à ce prix.

ECONOMIE : Agroalimentaire / La Brasserie passe à l'acte

La Brasserie du Bénin (BB) annonçait, en début d'année, un plan de modernisation dénommé «2009 Cap sur un million d'hectolitres», qui devra lui  permettre de faire passer sa production actuelle de 625.000 hectolitres à un million d'hectolitres d'ici deux ans. Pour y arriver, l'actionnaire majoritaire, le groupe français CASTEL, a débloqué un peu plus de 13 milliards de FCFA pour financer les trois phases du  projet. Ce plan comprend  l'installation de 18 tanks intégrés de stockage de bière avec suivi informatique du processus de fermentation et d'une salle de filtration automatique qui ramène le délai de fabrication de 21 à 15 jours.

L'usine sera, par ailleurs, dotée d'un nouveau groupe de froid et de stockage de CO2, des  groupes d'embouteillage de boissons gazeuses et de bière et d'un magasin de stockage de matières premières et de consommables. Le 3 février 2007, les responsables de la BB inauguraient la nouvelle chaîne de production de canettes d'une capacité de production de 300.000 boîtes par jour. Six milliards de francs ont été déjà investis dans la réalisation de la phase 1.

Le 3 juin dernier, le Directeur général de la BB, Emmanuel de Tailly, a réceptionné au port de Lomé deux cuves de 1.350 litres en vue d'augmenter la capacité de production de la bière. Au nombre de 20, ces cuves qui ont coûté 4 milliards de francs permettront à la BB d'accroître sa capacité de stockage de bière et de réduire son temps de fabrication de 6 jours grâce notamment à la gestion unifiée et informatisée de la fermentation et de la garde de la bière. Le DG a en outre annoncé pour la fin du mois la mise en route d'une nouvelle laveuse de bouteilles verres.

Cette action de modernisation de la ligne de boissons gazeuses en bouteilles verres,  d'un coût de 1,5 milliard de francs, portera le rendement de cette ligne de 12.000 bouteilles par heure à 25.000 bouteilles tout en améliorant la qualité de traitement des bouteilles. Une partie des investissements devra par ailleurs permettre la production en canettes de format 50cl et l'accroissement de la fabrication des formats 33 cl produits actuellement. Au finish, cette réalisation permettra d'améliorer de 40% le rendement de la ligne canettes avec un prix plus compétitif pour le consommateur.

La BB possède trois chaînes de production, la ligne bière bouteilles, la ligne boissons gazeuses bouteilles et la ligne mixte boîtes. Elle met sur le marché 12 marques de boissons gazeuses et 7 marques de bière. La société est créée en 1964 par les Allemands et possède actuellement deux usines (Lomé et Kara). Elle a été cédée dans les années 90 au groupe français Castel, qui est d'ailleurs son actionnaire majoritaire.

Banques : Premier trimestre positif pour ECOBANK

Le groupe ECOBANK a enregistré des résultats positifs pour les trois  premiers mois de l'année 2007, grâce surtout à sa filiale du Nigeria. Les actifs totaux du groupe ont progressé sensiblement de 57% pour se situer à 4 milliards de dollars, par rapport à la même période en 2006.

Les bénéfices avant impôts ont connu une hausse de 24% par rapport à 2006 pour se situer 37,6 millions de dollars et les profits après impôts sont de 24,7 millions de dollars, soit 20% de hausse. «Les facteurs ayant eu un impact déterminant sur les résultats incluent une croissance dans les dépôts totaux de 71% à 3 milliards de dollars, résultant largement des "effets positifs de la nouvelle stratégie de banque de détail, qui se traduit notamment par une augmentation du réseau des agences du Groupe», selon la direction financière.

Lors de son assemblée générale tenue à Cotonou le 27 avril 2007, le groupe avait annoncé une augmentation de son capital par l'émission d'une action ordinaire nouvelle pour dix actions ordinaires détenues et l'attribution d'un dividende total de trois centimes de dollars par action ordinaire, soit une augmentation de 71% par rapport à l'exercice 2005.

Les résultats impressionnants du premier trimestre 2007 surviennent dans la foulée d'autres développements importants concernant la vie du Groupe ECOBANK. Il est en effet devenu l'actionnaire majoritaire de la banque tchadienne, la BIAT, rebaptisée ECOBANK Tchad. Il a aussi pris le contrôle de la BICA en Centrafrique. De nouvelles filiales ont été également ouvertes en Sierra Leone, en Guinée Bissau et bientôt à Sao Tomé et Principe.

© L'Union du 8 juin 2007

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.