L’ombre d’Adebayor plane sur Djibouti

02/09/2015
L’ombre d’Adebayor plane sur Djibouti

Emmanuel Adebayor

Tingo Tingo, Le Libéral et Le Messager saluent mercredi les performances réalisées par le port de Lomé. D’autres journaux se font l’écho des plaintes de certains utilisateurs. C’est le cas des transitaires, expliquent Forum de la Semaine. Ils s’insurgent contre le port du badge et réclament le départ de Seguce qui gère le Guichet unique du commerce extérieur.

‘L’introduction de ce badge aura pour conséquence une hausse des prestations sur la plateforme portuaire de Lomé. Et par ricochet, un redéploiement des clients vers les autres ports de la région’, affirme Liberté.

Le même journal annonce que Cafe Informatique, un fournisseur d’accès à internet, est l’objet d’un redressement fiscal et s’en prend à l’OTR.

Pour Tingo Tingo, l’Office togolais des recettes ‘est en train  de rendre la vie difficile à l’ensemble de la population togolaise, en l’occurrence les dignes fils de la République (…)’.

 Les Eperviers affronteront le 4 septembre prochain à Djibouti les Requins de la Mer Rouge dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. Deux entraînements sont prévus avant la rencontre, indique Forum de la Semaine. Le match se déroulera sans Adebayor – il n’a pas répondu à la convocation du sélectionneur – et sans Kossi Agassa, blessé, ajoute Le Libéral.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.