L’ombre d’Adebayor plane sur Djibouti

02/09/2015
L’ombre d’Adebayor plane sur Djibouti

Emmanuel Adebayor

Tingo Tingo, Le Libéral et Le Messager saluent mercredi les performances réalisées par le port de Lomé. D’autres journaux se font l’écho des plaintes de certains utilisateurs. C’est le cas des transitaires, expliquent Forum de la Semaine. Ils s’insurgent contre le port du badge et réclament le départ de Seguce qui gère le Guichet unique du commerce extérieur.

‘L’introduction de ce badge aura pour conséquence une hausse des prestations sur la plateforme portuaire de Lomé. Et par ricochet, un redéploiement des clients vers les autres ports de la région’, affirme Liberté.

Le même journal annonce que Cafe Informatique, un fournisseur d’accès à internet, est l’objet d’un redressement fiscal et s’en prend à l’OTR.

Pour Tingo Tingo, l’Office togolais des recettes ‘est en train  de rendre la vie difficile à l’ensemble de la population togolaise, en l’occurrence les dignes fils de la République (…)’.

 Les Eperviers affronteront le 4 septembre prochain à Djibouti les Requins de la Mer Rouge dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. Deux entraînements sont prévus avant la rencontre, indique Forum de la Semaine. Le match se déroulera sans Adebayor – il n’a pas répondu à la convocation du sélectionneur – et sans Kossi Agassa, blessé, ajoute Le Libéral.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.

Un nouveau rôle pour Djimon Hounsou

Culture

L'acteur Djimon Hounsou a été reçu par Faure Gnassingbé. Ils n'ont pas parlé filmograpgie, mais promotion du cinéma au Togo.

Clémence des juges

Justice

La justice a décidé de remettre en liberté une vingtaine de personnes interpellés et condamnés pour des actes de violence lors des récentes manifestations.