La HAAC garante d’une presse professionnelle

19/02/2013
La HAAC garante d’une presse professionnelle

Les députés ont adopté mardi la loi organique relative à la Haute Autorité de l’audiovisuelle de la communication (HAAC).

« Le texte renforce les pouvoirs de la HAAC, mais n’a pas pour objectif de remettre en cause le code de la presse pour la simple raison qu’il s’agit tout simplement de rétablir l’autorité de l’institution», a déclaré le ministre de la Communication, Djimon Oré, à l’issue du vote. Il a tenu a rassurer les journalistes qui craignaient que leur liberté soit restreinte.

Il n’en est rien, a affirmé M. Oré. Ils sont libres et responsables dans l’exercice de leur métier. « Leur peur n’est pas fondée », a-t-il conclut.

Effectivement, la loi organique n’a pas pour vocation de museler une presse déjà largement contestataire, mais bien davantage d’éviter les dérives constatées ces dernières années. Diffusion de fausses informations, propagation de rumeurs infondées, atteintes à la vie privée constituent le fonds de commerce de certains journaux et, dans une moindre mesure, des radios privées.

La HAAC pourra désormais adresser des mises en demeure et prononcer, le cas échéant, des suspensions et des interdictions de publication ou de diffusion. Autant de prérogatives dont elle était dépourvue.

Les médias privés sont nombreux au Togo. En ce qui concerne les journaux, il s’agit majoritairement d’une presse d’opinion avec des titres qui ne sont bien souvent que le relais des partis politiques.

Photo : Kokou Biossey Tozoun, président de la HAAC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Woelab de Lomé enrôlé dans WAZIUP

Tech & Web

Les membres du consortium WAZIUP ont lancé le 4 février dernier le programme WAZIUP financé par l’Union européenne.

Scrutin sous surveillance

Sport

Des représentants de la FIFA et de la CAF seront présents à Lomé le 13 février prochain pour superviser le processus électoral à la Fédération togolaise de football.

Ex-libris

Culture

Kangni Alemdjrodo, représentant personnel du chef de l’Etat  auprès de la Francophonie, rêve d’une renaissance littéraire  au Togo.

Santé maternelle et infantile : formation au Maroc

Santé

Quatre sages femmes togolaises ont reçu mercredi leur attestation de fin de formation à l'Ecole nationale de santé publique de Rabat au Maroc.