La campagne virtuelle est lancée

30/12/2009
La campagne virtuelle est lancée

Dans deux mois, les Togolais iront aux urnes pour choisir leur président. Les candidats sont déjà très nombreux à avoir annoncé leur participation au scrutin. L’un des derniers qui ne l’a pas encore fait est le président Faure Gnassingbé.
La campagne a en tout cas bel est bien commencé sur le Web ; une grande nouveauté par rapport aux précédentes scrutins.
Certes, Internet ne fera pas l’élection, mais il contribue à informer le public objectivement ou non. Avec un parc informatique encore faible et des connexions qui laissent à désirer, les lecteurs des sites et autres blogs des candidats se trouvent davantage à l’étranger qu’au Togo.
D’ailleurs, le surfeur togolais - qu’il soit favorable à la majorité ou à l’opposition - ne semble pas passionné par la chose politique. Un petit tour dans les cybercafés de la capitale permet de constater que les utilisateurs se connectent en priorité sur des sites de musique, de socialisation (Facebook, Twitter) et de messageries instantanées (MSN, Skype, etc…).
Si certaines études montrent que Barack Obama a été élu grâce à la stratégie internet de son staff de campagne, il est peu probable que le même scénario se produise au Togo le 28 février prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.