La manif s'arrête à Dékon

24/07/2009
La manif s'arrête à Dékon

La   marche des journalistes togolais qui entendaient protester jeudi contre  l'agression dont a été victime Gilles Gbagba, journaliste à Radio Métropolys la semaine dernière devant le CCF ( Centre Culturel Français) de Lomé, a finalement été interdite. Partis de la Maison de la Presse, les manifestants ont été bloqués à Dékon provoquant la déception dans les rangs des journalistes.

Carlos Ketohou, le président de la (JDHO), l'Association des Journalistes pour les droits de l'homme  a condamné  avec fermeté cette  interdiction.« Nous sommes  dans un pays où les droits de l'homme doivent  être respectés et garantis », a expliqué pour sa part un journaliste de presse écrite.

L'Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), l'Observatoire Togolais des Médias (OTM) et le Conseil National des Patrons de Presse du Togo (CONAPP) avaient condamné il y a quelques jours les "violences volontaires" sur Gilles Gbagba.

Le ministère de la Sécurité a ouvert une enquête,  afin que lumière soit faite sur cet incident.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.