La presse s'empare de l'affaire Dupuydauby

30/05/2009
La presse s'empare de l'affaire Dupuydauby

Ce que l'on peut désormais appeler l'affaire Dupuydauby est largement repris par les médias étrangers. RFI a été le premier a interroger le patron de Progosa dès vendredi qui a nié, depuis Séville où il réside, avoir fui le Togo. L'homme d'affaires, par l'intermédiaire de ses avocats, « conteste formellement avoir agi de la sorte. Je suis parti, de façon tout à fait officielle sans précipitation ». Une version toutefois infirmée quelques heures plus tard par le procureur de la république, Robert Bakaï, qui déclare : « Il faut que Jacques Dupuydauby cesse de dire qu'il n'a pas pris la fuite ».

Pour le quotidien français Le Monde, « Le revers est brutal pour M. Dupuybaudy, un homme proche du régime togolais, celui de Gnasssingbé Eyadéma, mort en 2005, comme de celui de son fils, au pouvoir depuis lors ».De son côté, le journal économique Les Afriques  écrit samedi que « Si la mauvaise tournure d'un banal contrôle fiscal est le fait, comme le suggère Dupuydauby, d'un si puissant ennemi (le groupe Bolloré, ndlr), nul doute que le divorce est définitif entre le portuaire et le pays où il a créé la Fondation Progosa, présidée par l'ancien ministre de la Coopération, Brigitte Girardin ».

L'article du Monde

L'article Les Afriques

RFI

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.