La presse veut des noms !

17/06/2010
La presse veut des noms !

L’ancienne secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Nathalie Bitho, n’aurait pas apprécié de ne plus faire partie du nouveau gouvernement. C’est Liberté qui l’affirme.
« Trois semaines après la formation du gouvernement, tous les ministres ont pris fonction sauf Victoire Dogbé (Photo). Bien que cette dame bosse déjà sur le terrain, elle n’a pas encore reçu le témoin auprès de sa collègue Nathalie Bitho qui n’aurait pas digéré son éviction du gouvernement (…) d’où sa réticence à faire la passation de service comme l’exigent les convenances administratives », indique Liberté.
Le Changement évoque un bras de fer entre l’UFC et le RPT concernant la répartition des postes au sein des sociétés d’Etat, comme cela serait prévu dans l’accord entre les deux formations politiques.
« D’après nos informations, le RPT veut s’accaparer du Port autonome de Lomé, de la Douane et des Impôts, ce que l’UFC n’entend pas accepter » écrit le changement.
Le même journal annonce le retour de Gilchrist Olympio à Lomé pour préparer le congrès extraordinaire de son parti.
A propos de l’UFC, Le Changement se demande pourquoi Jean-Pierre Fabre se refuse toujours à communiquer le nom des personnalités qu’il a rencontré en France lors de son récent déplacement.
Eveil de la Nation se pose d’ailleurs la même question et titre : « Jean Pierre Fabre roulé dans la farine par une dame incapable ».
Selon ce journal, Fabre aurait naïvement cru aux promesses de la présidente d’une ONG qui avait prétendu faciliter son introduction à L’Elysée.
« Blessé dans son amour propre il rebrousse chemin et vient mentir à ses adeptes du culte à la bougie qu’il a vu les autorités françaises sans pour autant dire lesquelles » écrit Eveil.
D’autres journaux préfèrent évoquer le climat social qui prévaut au Togo.
Destin des Nations parle de la grogne des étudiants, de la menace de grève des personnels de santé, de l’exaspération des victimes des inondations, des marches du FRAC et des démêlés judiciaires du parti OBUTS. « Un climat sociopolitique pourri », titre en Une le journal.
Pour sa part, Forum de la Semaine, met en garde les autorités à propos du préavis de grève des personnels soignants : « Si rien n’est fait jusqu’à lundi, rien ne garantira une meilleure prise en charge des patients, exposés involontairement aux affres d’une grève qui risque de leur causer beaucoup de torts ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !