Le ‘2 février’ victime collatérale du printemps arabe

16/01/2014
Le ‘2 février’ victime collatérale du printemps arabe

L’abandon des travaux de réhabilitation de l'hôtel 2 Février à Lomé est une autre conséquence du printemps arabe qui a mis fin au règne du Guide Libyen.

Au-delà de tout, l'on se demande si cet hôtel, patrimoine national, ne peut pas être rétrocédé à d'autres preneurs afin qu'il retrouve sa renommée d'antan et génère des recettes pour notre économie, écrit jeudi Chronique de la Semaine.

Cette tour de 36 étages, fleuron de l’industriel hôtelière dans les années 90, avait été vendue au Fonds libyen LAP (Libya-Africa Investment Portfolio) en 2000. Mais les travaux de rénovation n’ont jamais vraiment débuté.

Informations complémentaires

Chronique de la Semaine N°268.pdf 1,87 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.