Le ‘2 février’ victime collatérale du printemps arabe

16/01/2014
Le ‘2 février’ victime collatérale du printemps arabe

L’abandon des travaux de réhabilitation de l'hôtel 2 Février à Lomé est une autre conséquence du printemps arabe qui a mis fin au règne du Guide Libyen.

Au-delà de tout, l'on se demande si cet hôtel, patrimoine national, ne peut pas être rétrocédé à d'autres preneurs afin qu'il retrouve sa renommée d'antan et génère des recettes pour notre économie, écrit jeudi Chronique de la Semaine.

Cette tour de 36 étages, fleuron de l’industriel hôtelière dans les années 90, avait été vendue au Fonds libyen LAP (Libya-Africa Investment Portfolio) en 2000. Mais les travaux de rénovation n’ont jamais vraiment débuté.

Informations complémentaires

Chronique de la Semaine N°268.pdf 1,87 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.