Le ‘2 février’ victime collatérale du printemps arabe

16/01/2014
Le ‘2 février’ victime collatérale du printemps arabe

L’abandon des travaux de réhabilitation de l'hôtel 2 Février à Lomé est une autre conséquence du printemps arabe qui a mis fin au règne du Guide Libyen.

Au-delà de tout, l'on se demande si cet hôtel, patrimoine national, ne peut pas être rétrocédé à d'autres preneurs afin qu'il retrouve sa renommée d'antan et génère des recettes pour notre économie, écrit jeudi Chronique de la Semaine.

Cette tour de 36 étages, fleuron de l’industriel hôtelière dans les années 90, avait été vendue au Fonds libyen LAP (Libya-Africa Investment Portfolio) en 2000. Mais les travaux de rénovation n’ont jamais vraiment débuté.

Informations complémentaires

Chronique de la Semaine N°268.pdf 1,87 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.