Le CEROCE pose les bonnes questions

13/11/2013
Le CEROCE pose les bonnes questions

La communication d’entreprise et/ou institutionnelle est devenue indispensable. Promouvoir les produits, la politique sociale, un comportement vertueux à l’égard de l’environnement sont autant de moyens de valorisation auprès des clients et du grand public. La problématique est sensiblement la même pour les ministères et les organisations internationales.

Les chargés de communication, jadis appelés attachés de presse, ont une lourde responsabilité. Cette mission revient souvent à d’anciens journalistes. 

Le Centre d’études et de recherche sur les organisations, la communication et l’Education (CEROCE) organise depuis mardi un séminaire sur ce thème avec plusieurs questions fondamentales : comment faire évoluer la profession, comment s’adapter aux nouveaux supports d’information, notamment les réseaux sociaux dont l’influence est grandissante ?

Le CEROCE, qui dépend de l’Université de Lomé, est dirigé par Kouméalo Anaté, la ministre de la Communication, des Arts et de la Culture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.