Le CEROCE pose les bonnes questions

13/11/2013
Le CEROCE pose les bonnes questions

La communication d’entreprise et/ou institutionnelle est devenue indispensable. Promouvoir les produits, la politique sociale, un comportement vertueux à l’égard de l’environnement sont autant de moyens de valorisation auprès des clients et du grand public. La problématique est sensiblement la même pour les ministères et les organisations internationales.

Les chargés de communication, jadis appelés attachés de presse, ont une lourde responsabilité. Cette mission revient souvent à d’anciens journalistes. 

Le Centre d’études et de recherche sur les organisations, la communication et l’Education (CEROCE) organise depuis mardi un séminaire sur ce thème avec plusieurs questions fondamentales : comment faire évoluer la profession, comment s’adapter aux nouveaux supports d’information, notamment les réseaux sociaux dont l’influence est grandissante ?

Le CEROCE, qui dépend de l’Université de Lomé, est dirigé par Kouméalo Anaté, la ministre de la Communication, des Arts et de la Culture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.