Le CEROCE pose les bonnes questions

13/11/2013
Le CEROCE pose les bonnes questions

La communication d’entreprise et/ou institutionnelle est devenue indispensable. Promouvoir les produits, la politique sociale, un comportement vertueux à l’égard de l’environnement sont autant de moyens de valorisation auprès des clients et du grand public. La problématique est sensiblement la même pour les ministères et les organisations internationales.

Les chargés de communication, jadis appelés attachés de presse, ont une lourde responsabilité. Cette mission revient souvent à d’anciens journalistes. 

Le Centre d’études et de recherche sur les organisations, la communication et l’Education (CEROCE) organise depuis mardi un séminaire sur ce thème avec plusieurs questions fondamentales : comment faire évoluer la profession, comment s’adapter aux nouveaux supports d’information, notamment les réseaux sociaux dont l’influence est grandissante ?

Le CEROCE, qui dépend de l’Université de Lomé, est dirigé par Kouméalo Anaté, la ministre de la Communication, des Arts et de la Culture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).