Le CEROCE pose les bonnes questions

13/11/2013
Le CEROCE pose les bonnes questions

La communication d’entreprise et/ou institutionnelle est devenue indispensable. Promouvoir les produits, la politique sociale, un comportement vertueux à l’égard de l’environnement sont autant de moyens de valorisation auprès des clients et du grand public. La problématique est sensiblement la même pour les ministères et les organisations internationales.

Les chargés de communication, jadis appelés attachés de presse, ont une lourde responsabilité. Cette mission revient souvent à d’anciens journalistes. 

Le Centre d’études et de recherche sur les organisations, la communication et l’Education (CEROCE) organise depuis mardi un séminaire sur ce thème avec plusieurs questions fondamentales : comment faire évoluer la profession, comment s’adapter aux nouveaux supports d’information, notamment les réseaux sociaux dont l’influence est grandissante ?

Le CEROCE, qui dépend de l’Université de Lomé, est dirigé par Kouméalo Anaté, la ministre de la Communication, des Arts et de la Culture.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.