Le Combat perdu de Lucien Messan

06/08/2009
Le Combat perdu de Lucien Messan

La Haute autorité de l'audiovisuelle et de la communication (HAAC) a suspendu mardi, les parutions de l'hebdomadaire togolais « le Combat du peuple ».  « La HAAC décide du retrait provisoire pour une durée de quatre semaines du récépissé de parution du journal », peut-on lire dans un communiqué publié par l'institution.

« Toute livraison de ce journal au cours de la période de ce retrait est assimilé à un tract et considéré comme tel au regard des dispositions pénales en vigueurs au Togo » précise encore le communiqué.     La HAAC explique que Lucien Messan, directeur de publication de l'hebdomadaire aurait enfreint au principe de la confraternité en se livrant à « des règlements de compte avec son confrère Dimas Dikodo (photo), directeur de publication du quotidien « Forum de la semaine » (l'un des plus forts tirages au Togo) malgré les interpellations de la HAAC.

 

Depuis quelques semaines, les responsables des deux journaux se livrent à des attaques mutuelles et sévères à travers leurs colonnes.

 

La HAAC avait déjà mis en garde les directeurs de publication sur le risque de retrait de leurs récépissés respectifs.

 

M. Messan aurait refusé d'obtempérer en publiant de nouveaux articles polémiques.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.