Le Togo a changé

27/10/2014
Le Togo a changé

Contexte général favorable

L’hebdomadaire Jeune Afrique publie ce lundi un article consacré à la situation politique et économique au Togo.

‘Le pays a changé. On y fait moins de politique. Les priorités sont davantage économiques et sociales’, constate l’envoyé spécial à Lomé.

Si le Togo n’est pas (encore) Singapour, les choses s’améliorent. Les nouvelles sont encourageantes : l’augmentation du volume d’activités du port de Lomé est un signe de la reprise et le contexte général semble plus favorable à la création d’emplois, notamment pour les jeunes. Par ailleurs, le boom de la microfinance dénote une esprit d’entreprendre inconnu jusqu'ici.

Jeune Afrique souligne que si le président Faure Gnassingbé met si peu d’empressement à faire reluire la marque Faure dans les médias, son challenger, Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), ne se prive pas d’occuper le terrain.

Mais Fabre ne parvient pas à rassembler derrière lui les ténors de l’opposition, indique le magazine. Il n’est pas sûr non plus que Kofi Yamgnane, l’ancien secrétaire d’État de François Mitterrand et probable candidat à la présidentielle, accepte de se retirer au profit du président de l’ANC.

Jeune Afrique N°2807-2808

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.