Le trop plein

06/05/2016
Le trop plein

Le nombre de partis n'est pas un indicateur démocratique

Au moins 110 partis politiques existent au Togo. Mais à quoi servent-ils, se demande vendredi Liberté. Le quotidien décrit un univers impitoyable caractérisé par la haine, la division, les querelles intestines, la jalousie, les coups bas… Bref, ils ont une grande part de responsabilité dans l’échec démocratique du Togo.

Les journaux sont encore plus nombreux que les formations politiques, mais ils ne trouvent pas leur public. Echos du Pays pointe du doigt l’absence de ressources publicitaires et un marché trop étroit.

Mais la presse est libre. En témoigne l’élection comme membre de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la Communication (HAAC) d’un journaliste farouchement hostile au pouvoir, souligne Chronique de la Semaine.

Sur les cérémonies marquant le 56e anniversaire de l’indépendance du Togo. Chronique de la Semaine applaudit à l’inauguration de l’aérogare et de l’hôtel Radisson Blu.

Ce même hôtel recrute des cuisiniers pour faire tourner ses restaurants, apprend-on dans les colonnes de L’Union.

Le même journal fait part de la satisfaction du président de la Fédération togolaise de football après le passage à Lomé d’une mission d’experts de la FIFA chargée d’auditer les comptes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.