‘Les Togolais peuvent désormais vaquer à leurs occupations’

01/04/2014
‘Les Togolais peuvent désormais vaquer à leurs occupations’

Kofi Yamgnane

‘Je pense que l'on peut tirer une conclusion immédiate de la rencontre entre Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre : le contentieux électoral qui opposait les deux hommes depuis le 4 mars 2010 est désormais purgé. M. Fabre a reconnu la pleine légitimité au Président Gnassingbé et c'est une bonne nouvelle pour le Togo ainsi que pour les Togolais qui défilaient tous les samedis à Lomé et qui vont donc pouvoir désormais vaquer à leurs occupations’. Dans une interview accordée mardi au Médium, Kofi Yamgnane, l’animateur de l’association ‘Sursaut Togo’ donne son sentiment sur les dernières évolutions politiques au Togo.

Concernant les réformes, l’ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand estime que c’est à l’Assemblée nationale de s’y atteler.

‘Dans la réalité de la loi, M. Fabre est formellement reconnu comme + chef de file de l'opposition parlementaire +, titre qu'il a reconnu et qu'il est fier d'arborer, reconnaissant du même coup la régularité des élections législatives de juillet 2013. Dès lors, comment refuser le parlement comme cadre de discussion ?’, souligne M. Yamgnane.

Cependant, il accuse le parti UNIR de s’’être assis sur l’APG’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.