Les électeurs savent-ils comment voter ?

19/03/2015
Les électeurs savent-ils comment voter ?

Proposer un mode d'emploi pour le 15 avril

Le nombre de bulletins nuls est si important à chaque élection que la question mérite d’être posée à quelques semaines de la présidentielle.

Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale a tenu a répondre à toutes les accusations de fraudes entendues ici ou là concernant le fichier électoral. Il l’a fait lors d’une intervention sur une radio privée. ‘M. Bawara a répondu du tac au tac à toutes les accusations de fraudes (…). Une façon de rétablir la vérité, sa vérité », écrit jeudi Golfe Info. Info similaire à lire dans Waraa.

Mais pour les journaux proches de l’opposition comme Liberté, la fraude est avérée. Liberté accuse même la société belge Zetes, qui s’est contentée de livrer les kits biométriques, d’être ‘au centre du dispositif de la fraude électorale au Togo’. En Europe, une telle accusation aurait valu à ce journal un référé et une condamnation.

 Le Correcteur se contente de parler d’’anomalies’ dans le fichier électoral.

Chronique de la Semaine signale que Jean-Pierre Fabre, le candidat de l’ANC figure en premier sur les bulletins de vote et Faure Gnassingbé en dernier au terme d’un tirage au sort totalement transparent. Aucune conséquence le jour du vote, souligne ce journal citant un verset de la bible : ‘Ainsi les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers.’

Les électeurs savent-ils vraiment comment voter ? Le Libéral pose la question. En 2013 à l’occasion des législatives, le pourcentage de bulletins nuls a été de près de 6% ; excessif, estiment les spécialistes.

L’Union européenne n’enverra pas d’observateurs au Togo mais recrutera sur place un millier de personnes dans le vivier des organisations de la société civile. Une démarche inclusive originale à la condition de s’assurer de la neutralité politique des intéressés, note Flambeau des Démocrates.

La ville de Dapaong a retrouvé le calme après les incidents survenus en début de semaine. Selon Chronique de la Semaine, la Synergie des travailleurs du Togo 

‘espérait la mort de trois élèves pour booster sa plate forme revendicative.’ Et avait même commandé des vêtements noirs et des couronnes de fleurs à la mémoire des victimes.

Waraa juge les initiatives de la STT (grève, incitation à la violence, refus de dialogue avec le gouvernement) contre-productives.

Echos du Pays publie l’intégralité du communiqué gouvernemental qui met en garde contre des violences contraires à l’Etat de droit.

Dapaong est une ville marginalisée qui manifeste son mécontentement, estime Liberté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.