Les journalistes ont été entendus

12/11/2009
Les journalistes ont été entendus

Les députés devraient examiner vendredi en deuxième lecture la loi portant sur le renforcement des prérogatives de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC). Selon les informations obtenues par republicoftogo.com auprès de l'institution, 4 des 19 articles de la loi seront réexaminés en présence des représentants des organisations de la presse.

L'adoption de cette loi, le 30 octobre dernier, avait suscité un tollé général chez les professionnels des médias entrainant même une grève journaux privés mardi dernier.Le texte autorise à HAAC à retirer les licences aux organes de presse et de saisir leurs équipements, ou encore de suspendre des publications pour six mois et de supprimer les cartes de presse aux journalistes en cas de « faute grave ».

Inacceptable pour les l'Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), le Conseil National des Patrons de Presse du Togo (CONAPP) l'Observatoire Togolais des Médias (OTM), et Journalistes pour les Droits de l'Homme (JDHO-Togo).

Dans un souci de dialogue, les autorités - chef de l'Etat en tête - ont souhaité que les députés planchent à nouveau sur cette loi pour parvenir à un consensus.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberia : optimisme des présidents du Togo et du Nigeria

Cédéao

Le processus électoral ira bien à son terme ont indiqué mardi les présidents du Nigeria et de la Cédéao.

Les ravages de la cybercriminalité

Coopération

Le Conseil de l’Entente a décidé de s’attaquer au fléau de la cybercriminalité. Les arnaques sont de plus en plus sophistiquées en Afrique de l'Ouest.

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.