Les journaux d’opposition ont la gâchette facile

05/06/2014
Les journaux d’opposition ont la gâchette facile

Dans l’excès et l’absence d’objectivité, comme toujours, les journaux proches de l’opposition tentent de dramatiser l’échec des concertations politiques. ‘Faure Gnassingbé tient une réunion ce jeudi avec les hautes gradés des FAT’, titre Liberté laissant croire à ses lecteurs qu’un coup de forme est en préparation. La rencontre entre le chef de l’Etat et l’armée est prévue de longue date puisqu’il s’agit de la remise du rapport annuel de la ‘grande muette’.

Pas vraiment plus brillant dans les colonnes du Correcteur : ‘la dictature militaire implacable a eu raisons des prières intenses de Mgr Barrigah’. Délirant et consternant à la fois.

Pour Le Changement et Chronique de la Semaine, les discussions dites ‘Togo Télécom’ étaient mort-né en raison de la mauvaise foi de la plupart des opposants. Tous coupables !, estime Dounia Le Monde. L’échec est la responsabilité de l’ensemble de la classe politique.

Même non signé par certains partis de l’opposition, le rapport final des concertations a été remis au Premier ministre. De toutes les façons, ajoute Focus Infos, la décision finale sur les réformes appartient aux députés.

En rubrique justice, Golfe Info signale que l’avocat togolais Yaovi Jean Degli a été relaxé par la justice française dans le cadre d’une enquête pour malversations au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.