Les raisons d’un échec

22/12/2015
Les raisons d’un échec

Jean-Pierre Fabre, candidat malheureux à la présidentielle

‘Le problème de leadership, la recherche permanente de l’intérêt personnel (…) une crise de confiance particulièrement prononcée entrainant souvent de la méfiance et des tentatives (…) de substitution de propositions des uns par celles des autres’, expliquent l’échec du CAP 2015 à la présidentielle, estime mardi Le Télégramme du Togo.

Liberté publie le message de félicitations adressé par Jean-Pierre Fabre au nouveau président du Burkina-Faso, Roch Marc Kaboré. ‘Cette victoire constitue un signe fort d’encouragement pour les changements démocratiques auxquels aspirent les peuples africains et, singulièrement, le peuple togolais’, écrit M. Fabre. 

L’Alternative dénonce l’adhésion du Togo à la coalition anti-terroriste montée récemment par l’Arabie Saoudite avec 34 pays. Pour ce journal proche de l’opposition, le chef de l’Etat tente de remettre en cause la laïcité du Togo et à ce titre, ‘il doit être destitué pour haute trahison.’

‘Parlementaires et décideurs politiques à l’école de la biodiversité’, titre Togo-Presse. L’objectif est de relayer sur le terrain la nécessité de protéger l’environnement.

Les deux mois de grève à l’usine WACEM (ciment) a coûté 2 milliards à la société, signale, indique Liberté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.