Liberté et déontologie

03/05/2014
Liberté et déontologie

Ban Ki Moon

‘Aucun jour ne s’écoule sans que la liberté de la presse ne soit bafouée », a affirmé le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la liberté de la presse célébrée samedi 3 mai. Selon lui, les journalistes sont enlevés, détenus, battus, voire assassinés à cause  des vérités dérangeantes qu’ils énoncent.

Quatorze journalistes ont été tués cette année, et soixante-dix autres ont connu le même sort l’année dernière, a indiqué le secrétaire général de l’Onu.

Toujours selon Ban Ki-moon, deux cent onze journalistes ont été emprisonnés l'anné dernière. Et quatre cent cinquante-six autres ont été contraints à s’exiler depuis 2008.

Plus d’un millier ont été tués depuis 1992, pratiquement un par semaine.

Face à ces statistiques alarmantes, le secrétaire général de l’Onu estime qu’il ne saurait y avoir d’impunité pour ceux qui prennent les journalistes pour cibles, les soumettent à des actes de violence ou d’intimidation, ou recourent à des procédures juridiques perverties pour perturber ou entraver leur travail.

Ban Ki-Moon a invité tous les Etats membres de l’Onu à placer la liberté des médias au centre d’action visant à promouvoir la sécurité, la dignité et la prospérité pour tous.

Pour lui, la liberté des médias est indispensable au développement, à la démocratie et à la bonne gouvernance.

Le secrétaire général de l’Onu a déploré les violations des droits de s’informer et d’informer librement encore enregistrées, malgré l’attachement que son organisation témoigne chaque année à cette liberté fondamentale.

La ministre togolaise de la Communication, Kouméalo Anaté, a rappelé en ce jour que son pays offrait l’un des meilleurs environnements juridiques en Afrique pour encadrer et assurer l’émergence d’une presse libre, indépendante et plurielle. Mais elle a appelé à davantage de rigueur et de professionnalisme chez les journaliste et au respect des règles de la déontologie.

Un rappel opportun au regard des nombreuses dérives observées ces dernières années au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.