Lu dans la presse lundi

16/05/2011
Lu dans la presse lundi

L'accord politique UFC-RPT aura un an dans dix jours. L’occasion pour Golfe Info, paru lundi, de dresser un premier bilan. Et ce n’est pas l’euphorie qui anime ce journal. « A part l'apaisement politique et le dialogue directe, il y a eu très peu d'avancées (…), note ce journal.
L’adoption vendredi de la nouvelle loi sur les manifestations publiques est aussi très largement commentée. "Comme un lettre à la poste, l'Assemblée nationale adopte la loi", titre Forum de la Semaine.
"La représentation nationale donne son quitus à la loi Bodjona (du nom du ministre de l’Administration territoriale, ndlr) avec une majorité écrasante", souligne pour sa part Le Messager qui publie les réactions de diverses personnalités. « Je ne vois rien de liberticide dans cette loi, il n'y a plus de sanction pénale", indique l’opposant Ajavon Zeus.
Point de vue radicalement différent au Correcteur. "Cette adoption fait désormais le lit de l'anarchie, du désordre, de la cacophonie et de la dictature dans notre pays".
Enfin, Liberté reproche le manque de solidarité des autorités à l’égard des familles des victimes du naufrage d’une embarcation la semaine dernière sur le lac Togo. "Manque de sollicitude aux victimes du drame du Lac Togo, Faure Gnassingbé aime-t-il vraiment ses compatriotes"? s'interroge ce quotidien.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.