Lu dans les journaux

14/06/2012
Lu dans les journaux

La manifestation organisée par le collectif «Sauvons le Togo» est à la Une de tous les journaux parus jeudi avec un traitement très différent selon les sensibilités politiques.

Flambeau des Démocrates déplore les violences qui ont émaillé la marche et invite les organisateurs à « discipliner leurs manifestants. "Marche de protestation oui, violence non, vols et rackets des populations, le collectif sauvons le Togo doit sensibiliser les manifestants", écrit le journal. 

"Le collectif sauvons le Togo dans ses manouvres à Dékon, le journaliste de LCF gravement blessé par les manifestants au vu et au su des organisateurs de la manifestation qui ne sont rien d'autres que les défenseurs des soi-disant droits de l'homme au Togo", indique Chronique de la Semaine.

Mais pourquoi donc le collectif a-t-il choisi le centre ville pour manifester, se demande Le Tonnerre. "Vouloir sciemment empêcher les hommes d'affaires de vaquer librement à leurs occupations ne fait pas sérieux, pourquoi le collectif n'a-t-il pas choisi l'un des nombreux stades à Lomé pour effectuer le sit-in ?", peut-on lire.

Le Magnan libéré évoque de "terribles affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants mercredi à Dékon et dans les quartiers environnants". 

Forum de la semaine note que le gouvernement et les animateurs de la manifestation ne s’accordent sur le nombre de blessés à l’issue des affrontements avec la police.

Liberté semble se féliciter du chaos et annonce d’autres manifestations dans les jours à venir.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !