Lu dans les journaux

25/05/2016
Lu dans les journaux

Actualité sans entrain

Pas d’actualité vraiment palpitante dans les journaux parus mercredi.

Liberté poursuit ses attaques contre le pouvoir. Cette fois, c’est sur le terrain des droits de l’homme. Le quotidien privé dénonce les récents propos du ministre de la Justice concernant les avancées réalisées par le Togo.

De nombreuses communautés étrangères vivent au Togo. Les autorités ont souhaité leur rendre hommage en organisant pendant 48h des journées consacrées à l’intégration africaine. Le compte-rendu est à lire dans La Dépêche.

Favoriser le développement des médicaments génériques, c’est l’ambition du ministère de la Santé. Mais la priorité est aussi de lutter contre les contrefaçons asiatiques qui inondent le marché, explique Togo Presse.

Manque de sommeil, insomnies. Quelles solutions ? Santé Education publie un dossier sur des dysfonctionnements souvent liés au stress.

En rubrique justice, Liberté – toujours lui- accuse les juges de charger des innocents alors que les vrais coupables bénéficient d’une totale impunité.

Le Togo affrontera prochainement le Liberia dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. Mais juste avant, les Eperviers affronteront la Zambie en match amical. ‘Un ultime test’, titre Le Mérite Sportif.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.