Maddof africain ou véritable ONG ?

13/07/2010
 Maddof africain ou véritable ONG ?

Les journaux parus mardi ont largement commenté cette décision du gouvernement de suspendre les activités du Réseau pour le
développement de la masse sans ressources (Redemare).
« Le gouvernement met 50.000 personnes sur le carreau en suspendant Redémare », écrit l’Indépendant Express qui affirme que les activités de cette société constituaient une solution miracle pour lutter contre la pauvreté.
Le journal annonce que les adhérents sont en train de se mobiliser pour des actions de protestation dans les jours à venir.
Forum de la Semaine estime que « la suspension de Redémare est une décision sujette à polémiques ». Le quotidien recommande à l’Etat de mettre des gardes fous au lieu de suspendre l’activité qui, jusqu’à présent, n’a « présenté aucune faiblesse dans ses prestations ».
« Des milliers de togolais empêchés de ReDéMaRer », titre le Regard.
« Si le gouvernement savait que le projet n’était pas prometteur, pourquoi avoir perdu autant de temps avant de prendre cette mesure de suspension alors que des milliers de Togolais trouvent leur pain à travers cette ONG ?» s’interroge un adhérent interrogé par Le Regard.
Autre sujet d’intérêt dans la presse du jour, l’accord intervenu entre Gilchrist Olympio et Solitoki Esso.
Liberté s’appuie sur les propos tenus la semaine dernière par le ministre de l’Administration territoriale lors du dialogue UE-Togo
Et s’inquiète de l’avenir de cet accord UFC-RPT.
Liberté pense que les propos du ministre Bodjona affirmant qu’il appartient à l’Assemblée nationale de traduire en loi les réformes
institutionnelles et constitutionnelles sont de nature à remettre en cause l’esprit de l’accord qui a permis l’entrée de l’UFC au gouvernement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.