Maîtriser l’inflation

25/02/2011
Maîtriser l’inflation

En dépit des promesses du chef de l’Etat, il n’y aura pas d’augmentation des salaires, affirme vendredi Le Nouvel Echo. "Des informations digne de foi font état de ce que la hausse des salaires annoncée (…) sera effective ce mois, mais une source proche du ministère des Finances permet de dire que Faure Gnassingbé a dupé les togolais" écrit le journal.
Forum de la Semaine espère une maîtrise de l’inflation après la baisse annoncée jeudi des prix du sucre et du riz, mais il n’en est pas sûr.
"Mis à part le riz et le sucre dont les prix ont été revus à la baisse, il demeure très visible que ceux des autres denrées et non des moindres comme la tomate ou le piment demeure toujours élevé", souligne le quotidien qui conclut que "Finalement malgré la velléité affichée par le gouvernement, la maîtrise de l'inflation galopante à Lomé n'est pas pour demain".
Le Canard indépendant indique qu'une grève à la SNPT, la société qui exploite les phosphates, a été évitée de justesse. " (…) après un bras de fer qui a duré des semaines avec les délégués du personnel et les responsables du personnel, le DG Kézié a fini par lâcher du lest en accédant à la revendication de ses employés", annonce ce journal.
Enfin Liberté publie un communiqué de l'ANC, dont il est le porte parole officieux, qui interpelle le gouvernement sur la "résurgence du climat de terreur à Lomé".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.