Mercredi dans la presse

04/07/2012
Mercredi dans la presse

Le Messager, paru mercredi, souligne que le bilan économique défendu par le gouvernement devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est très encourageant.

"Les résultats fulgurants que le pays ne cesse d'enregistrer sont donc le fruit d'une démarche, avant tout pragmatique et scientifique, qui inclut des méthodes modernes de travail et de gestion des ressources de l'Etat, loin naturellement, des gesticulations politiques de certains apprentis politiciens qui croient que la gestion d'un Etat relève de simples masturbations intellectuelles ou du charlatanisme", note ce journal.

Nouvelle Expression se félicite de l'évolution positive du programme de volontariat national. "En dix mois seulement, le PROVONAT a déjà embarqué 2000 jeunes sans emplois dans la dynamique de la vie active ; une démarche pragmatique pour lutter contre le chômage et la pauvreté" estime le périodique.

La politique garde ses droits dans de nombreux journaux. Le Guide n’est pas tendre à l’égard de l’opposition. 

"Pour prétendre incarner le rêve et les espoirs du peuple togolais, il faudra bien que les leaders politiques aient un supplément d’âme, et fassent preuve d’un peu plus d’imagination. Ce sera certainement des raisons qui pourront inspirer confiance au pouvoir afin d’obtenir des garanties d’une alternance paisible ».

Forum de la Semaine publie une interview du président du NET dans laquelle il exprime son étonnement face à la démarche du collectif « Sauvons le Togo ». « J'ai nettement l'impression que personne n'est sincère dans cette situation; dans le collectif, on parle plus d'insurrection populaire que de négociation, ça fausse le débat", déclare Djéri Taama 

"Le gouvernement togolais est entrain d'empêcher une médiation du Burkina Faso dans la crise togolaise", titre Le Regard. Info bidon car il n’y a aucun projet de médiation à Ouaga. Ce journal aurait mieux fait d’appeler les officiels burkinabés avant d’écrire n’importe quoi.

Le Triangle des Enjeux recommande à Faure Gnassingbé de s’adresser à la Nation. "Un discours de Faure Gnassingbé pour dire par exemple à ses concitoyens qu’il les écoute, que les chantiers sont énormes et que pour y arriver, il faut de la patience et l’accompagnement de tous, décongestionnerait beaucoup de choses dans le pays".

Enfin Liberté affirme que "le Chef de l'Etat est envahi par plusieurs problèmes à la fois, à savoir, le cas Agba Bertin, la révision du procès Kpatcha Gnassingbé, l'énigme CST etc, finalement Faure en a jusqu'au cou", conclut le quotidien.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.