"On ne fait pas d'enfant pour lui couper la tête"

30/07/2010
"On ne fait pas d'enfant pour lui couper la tête"

"Le congrès UFC dans trois semaines". C’est le titre qui barre la Une de Forum de la Semaine de vendredi. Le quotidien rend compte de la tournée effectuée jeudi par Gilchrist Olympio dans trois localités de la préfecture des Lacs. C’est là que le président du parti a annoncé la tenue du congrès extraordinaire en précisant que sa vocation n’était pas de régler des comptes, mais d’aboutir à une clarification.
"On ne fait pas d'enfant pour lui couper la tête une fois adulte", a déclaré Olympio, soulignant qu’il était temps que l'UFC oriente sa politique vers une cohabitation avec le RPT.
Mais les choses se compliquent quand Liberté annonce qu’il y aura en fait deux congrès. Celui de l’UFC le 11, 12 et 13 août à l'hôtel Ibis et celui des dissidents le 12 août.
"On évolue donc, inexorablement vers deux congrès extraordinaires pour un même parti", écrit le quotidien.
Le Canard indépendant rapporte qu’Agbéyomé Kodjo, le leader du parti dissout Obuts, a « récusé une médiation de Blaise Compaoré ».
L’ancien Premier ministre du général Eyadema affirme, dans ce journal que "L'histoire retiendra que depuis 1993 que Blaise Compaoré s'est impliqué dans le processus de médiation, jusqu'en 2010, l'alternance que nous voulons n'a pas eu lieu".
Le président du Burkina Faso appréciera !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.