Paru jeudi

17/01/2013
Paru jeudi

Les journaux proches de l’opposition y vont de leurs commentaires très orientés après l’interpellation d’Agbéyomé Kodjo, le leader du parti Obuts, dans le cadre de l’enquête sur les incendies des marchés de Kara et de Lomé.

"Terreur et gangstérisme de retour au Togo (…) la saga de la traque aux opposants se poursuit", titre Le Correcteur.

 Le Correcteur estime qu’en interpellant Kodjo, le pouvoir « a fait le choix de la facilité » et l’invite plutôt à mener « une enquête sérieuse et crédible ».

 "L'Etat de terreur est de retour au Togo", souligne de son côté Liberté qui évoque une « arrestation » d’Agbéyomé Kodjo. On rappellera à ce quotidien qu’il existe une distinction entre interpellation et arrestation.

 Le Perroquet s’interroge :  "Est-ce une conspiration des opposants contre le pouvoir de Faure Gnassingbé pour retarder le processus électoral?".

 Selon Le Changement, Agbéyomé Kodjo est "soupçonné d'être le commanditaire des incendies de Kara et de Lomé".

 Enfin Forum de la Semaine fait le point sur les individus interpellés. Outre l’ancien Premier ministre, il cite Gérard Adja et Suzanne Nukafu.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.