Paru jeudi

16/05/2013
Paru jeudi

Les journaux favorables à l’opposition critiquent jeudi l’annonce faite par la Céni d’organiser les législatives en juillet. Une institution « myope » accuse Le Potentiel. Pour Le Correcteur, c’est une « provocation du pouvoir RPT/UNIR/UFC et d’Angèle Aguigah (présidente de la Céni, ndlr) qui présagent un nouveau carnage au Togo ».

Et Liberté y voit « le spectre d’un remake de 2005 plane ».

De son côté, Le Perroquet assure que l’UE « refuse de financer et de cautionner les législatives annoncées pour le début du mois de juillet ».

La mort des suites d’un arrêt cardiaque d’un militant de l’ANC détenu dans le cadre de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé continue de susciter de nombreux commentaires. Liberté et le Potentiel évoquent un « crime politique » et un « régime sanguinaire ».

Forum de la Semaine publie un article relatif à la grogne sociale avec la grève observée dans l’enseignement confessionnel. Dans le même journal, un compte rendu sur les troubles qui sont survenus mercredi à l’Université de Lomé où des étudiants se sont livrés à des actes de violence. Togo Presse publie le communiqué de la gendarmerie qui relate les faits et signale l’interpellation de 4 meneurs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.