Paru jeudi

27/06/2013
Paru jeudi

La Cour constitutionnelle a validé les listes pour les législatives du 21 juillet, dernière étape avant l’ouverture de la campagne. 'C’est une phase décisive qui interpelle tous les acteurs à plus de responsabilité et au bon sens pour une élection apaisée et crédible', écrit jeudi Togo Presse.

Mais la Cour a recalé certains candidats. Ce qui suscite les critiques du Correcteur ; un journal proche de l’opposition, qui regrette l’invalidation de membres des collectifs d’opposition CST et Arc en ciel. Pas une ligne, en revanche sur les autres candidats frappés de la même décision.

Liberté, également très proche des opposants, par de « subjectivité » et d’ « inconséquences » de la Cour.

Ces deux journaux ne digèrent pas la décision de la plus haute juridiction togolaise de valider la candidature de Dahuku Péré, tête de liste d’UNIR à Blitta, et président du parti Alliance. Ils évoquent une « violation de la charte des partis politiques ».

Forum de la Semaine reprend les propos de Jean-Claude Homawoo, diffusés le 25 juin dernier sur le site. Le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante réaffirme que les législatives se dérouleront le 21 juin et annonce l’ouverture probable de la campagne le 6 juillet.

On le sait, le CST et Arc en ciel ont été incapables de s’entendre sur le principe de listes communes. Dans les colonnes du Changement, Zeus Ajavon, l’un des dirigeants du Collectif, en explique les raisons : « C’est le temps qui a manqué ». Un argument qui ne convaincra pas grand monde au Togo et ailleurs. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !