Paru mercredi

22/05/2013
Paru mercredi

Manifestation des opposants et débordements près du Palais de justice après le verdict prononcé contre 4 meneurs étudiants font la une de plusieurs journaux.

Manifestement pas informé de l’interdiction de toute manifestation à partir de mercredi après les dérapages de la veille, Tingo-Tingo annonce de nouvelles marches jeudi « pour protester contre le pouvoir de Faure ». Le communiqué officiel est justement à lire dans Togo Presse. Les autorités constatent « les dérapages et les débordements ainsi que l’incapacité des organisateurs de la marche à contenir les manifestants ».

Toutes ces manifestations de l’opposition, « dopées par des incantations et des pratiques vodou » ne sont qu’une « comédie contestataire qui n’a plus d’inspiration », écrit Forum de la Semaine.

Les périodiques proches ou inféodés aux groupements d’opposants en rajoutent sur l’ « énorme succès » de la marche de mardi. « Des milliers de Togolaises à moitié nues ont rendu hommage à Etienne Yakanou et dénoncé le régime en place », indique Liberté.

Le Correcteur se réjouit de voir des femmes à demi-nues « en signe de malédiction à ceux qui ont monté l’affaire des incendies ». Et son confrère Le Triangle des Enjeux d’ajouter que « des milliers de Togolais étaient dans les rues mardi pour exprimer leur colère contre Faure Gnassingbé ».

Liberté attribue à des étudiants mécontents les violences survenues mardi en fin de journée. Le quotidien fait preuve d’un violent tropisme car l’origine des troubles est plutôt à rechercher du côté des opposants qui achevaient leur marche et dont le principal objectif est de provoquer les forces de l’ordre.

L’actualité sociale est dominée par la reprise des discussions entre le gouvernement et des syndicats de base. L’info est à lire dans Togo Presse. Mais Tingo-Tingo affirme que ces pourparlers n’ont qu’un seul but, empêcher une nouvelle grève des fonctionnaires.

En rubrique politique, Liberté explique que «L’UE et la CEDEAO identifient le Togo comme un pays en crise et appellent à un dialogue politique ouvert et constructif ». Sauf qu’à aucun moment, le document officiel dont s’inspire le journal ne mentionne une « crise ».

Enfin en rubrique bidonnage, Le Courrier de la République évoque très sérieusement « une rencontre avortée entre Hollande et Faure à Bruxelles ». Et ce journal de se demander ce qui a bien se passer.

Et bien justement rien ! Aucun entretien n’a jamais été demandé ou prévu entre les deux chefs d’Etat qui se trouvaient à Bruxelles pour participer à la conférence des donateurs sur le Mali, il y a une semaine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.