Paru vendredi

05/10/2012
Paru vendredi

Les déclarations faites jeudi par Kofi Yamgnane sont largement commentées dans les journaux parus vendredi. Liberté explique que l’homme politique franco-togolais est de retour au Togo pour 

« briguer un siège dans l’hémicycle lors des prochaines législatives, locales, et bien sûr, le fauteuil présidentiel ».

Le quotidien s’étonne des prises de position de M. Yamgnane concernant les manifestations organisées par le CST 

Le Canard Indépendant parle de la « sortie polémiste de Koffi Yamgnane ».

Et justement, Forum de la Semaine publie l’extrait qui fâche : «Ce n’est pas en marchant qu’on fait la politique, mais c’est en bousculant intellectuellement le pouvoir », a déclaré hier le dirigeant de « Sursaut Togo » lors de sa conférence de presse.

Certains journaux reviennent sur la « commémoration » du 22e anniversaire du « soulèvement populaire » du 5 octobre 1990.

«Après 22 ans, les Togolais rêvent d’un autre 5 octobre », titre le Canard Indépendant. 

«22 ans après, rien ne saurait justifier des agitations de rue sans fondement (…)», estime La lettre de la Kozah.

Liberté et L’Alternative publient une interview d’Agbéyomé Kodjo qui déclare que : « L’illusion entretenue par Faure Gnassingbé et sa nomenklatura n’est qu’un leurre qui ne vas pas  tarder à leur être fatal ».

On rappellera pour mémoire qu’Agbéyomé Kodjo fut étroitement lié au régime politique des années 90 et 2000 en qualité de ministre, puis de Premier ministre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.