Pas d’alternance : à qui la faute ?

08/09/2014
Pas d’alternance : à qui la faute ?

L’absence d’alternance politique au Togo s’explique, selon Le Courrier de la République paru lundi, par ‘la volonté obstinée du régime en place de rester éternellement au pouvoir  contre la volonté du peuple souverain’. Analyse simplette. D’abord, le peuple souverain choisit librement ses dirigeants ; ensuite la cause est peut être à rechercher du côté des opposants.

D’ailleurs, les journaux proches de l’opposition y vont de leurs critiques. ‘(…) la dynamique connaît de sérieux bouleversements depuis quelques temps, mais la dernière, c’est le jeu trouble joué par certains leaders (de l’opposition, ndlr) qui mènent actuellement des actions solidaires bien suspectes’, écrit Liberté.

‘Le travail abattu par Faure Gnassingbé pendant son second mandat (…) ne laisse aucune faille à l’opposition pour fonder ses critiques’, écrit de son côté Nouvelle Opinion.

A propos de l’incarcération de Pascal Bodjona, inculpé de complicité d’escroquerie, Liberté y voit ‘une affaire managée depuis le palais présidentiel ; une manœuvre politicienne destinée à neutraliser un adversaire politique’. Cet argument est servi par les opposants depuis des mois qui tentent de présenter l’ancien ministre de l’Administration territoriale comme une victime d’un règlement de compte politique.

Le Hadj est mal parti. C’est du moins ce qu’affirme Le Correcteur. Des escrocs nigérians utiliseraient des agences de voyages accréditées pour duper les pèlerins.

En sport, les journaux reviennent sur la défaite des Eperviers face à la Guinée lors des éliminatoires de la CAN 2015.

‘Les Eperviers plumés attendent à Lomé Black Stars accrochés, titre Forum de la Semaine.

Les joueurs togolais ont été trop ‘brouillon’, estime Liberté.

Mais le vrai responsable de la défaite n’est autre que le président de la Fédération, Gabriel Améyi, assure Le Correcteur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.