Pas question de se laisser intimider

15/12/2014
Pas question de se laisser intimider

Poussée de paranoïa des membres de l'opposition contre des journalistes

Deux journalistes travaillant pour la radio privée Nana FM ont été pris à partie par des manifestants et des responsables de l’opposition vendredi dernier.

Hyacinthe Gbloèdzro et Jean-Artisde Kuévidjin étaient soupçonnés de détenir … une arme. A la fin du rassemblement, M. Kuévidjin a été menacé par Me Jil Benoît Afangbédji, président de ‘Ensemble pour les Droits de l’Homme’ qui semblait ne pas apprécier le contenu des questions.

L’union des journalistes indépendants du Togo (UJIT) et le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT) ont dénoncé lundi ce comportement.

L’avocat a nié les faits mais présenté ses excuses sur sa page Facebook.

Le SYNJIT et l’UJIT condamnent ces agissements qui se répètent à l’approche des élections présidentielles et ne tolèrerons pas les intimidations.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.