Pour la presse d’opposition, tout est forcément négatif

15/04/2014
Pour la presse d’opposition, tout est forcément négatif

Des parlementaires de la Francophonie débattent actuellement à Lomé de la problématique des industries extractives et des biocarburants, annonce mardi Togo Presse. ‘Les biocarburants sont devenus un enjeu économique important’, souligne le quotidien national.

A la une de L’Indépendant Express, la grogne des douaniers qui redoutent de faire les frais des réformes de leur institution. Ils réclament, ni plus ni moins, la démission du ministre de l’Economie et celle du nouveau directeur général de l’Office togolais des recettes (OTR). Les douaniers - qui sont des militaires - ont déposé un préavis de grève.

Liberté et l’Alternative évoquent également le mécontentement du personnel des douanes.

Le gouvernement traine des pieds pour ouvrir le dialogue sur les réformes politiques, indique Liberté et son confrère L’Alternative affirme que ‘le pouvoir RPT/UNIR s’est toujours dérobé à l’application de l’accord cadre, des 22 engagements et de l’APG’.

L’Indépendant Express revient sur un l’important détournement de fonds à Ecobank-Togo, ‘œuvre’ d’une gestionnaire autant habile que malhonnête. Alors que l’enquête ne vient que de commencer, ce journal met imprudemment en cause le président de la Chambre de commerce.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.