Qui sont les coupables ?

11/03/2015
Qui sont les coupables ?

Comme toujours, tout est de la faute du pouvoir

Le délitement de l’opposition n’est pas pour enthousiasmer les journaux traditionnellement hostiles au pouvoir. Ils cherchent les raisons pour expliquer ce naufrage et les responsables. Et c’est évidemment le camp d’en face qui est visé.

‘C’est peut-être dans l’ADN du régime que de fragiliser l’opposition au moment des compétitions électorales. La pratique est encore de mise et l’argent suffit pour régler tout (…)’, écrit Liberté dans son édition de mercredi.

Lâché, isolé, critiqué, comment Jean-Pierre Fabre pourra-t-il réussir, se demande Focus Infos. Il incarne aujourd’hui l’éclatement de l’opposition lui qui rêvait il y a encore quelques mois à une candidature unique.

Deux courants s’affrontent au sein de l’opposition, remarque Le Libéral, ceux qui sont favorables à une participation à l’élection présidentielle et ceux qui, comme le CAR, y sont hostiles invitant les électeurs à boycotter le scrutin.

Les Organisations de défense des droits de l’homme (ODDH) et le Front Tchoboe appellent à un sit-in jeudi et vendredi devant la Commission électorale nationale indépendante pour tenter de bloquer le processus, indique Tingo Tingo.

Alberto Olympio, président du Parti des Togolais, n’est finalement pas dans la course pour la présidentielle du 15 avril. ‘Il vient de montrer son incapacité à être à la hauteur de ce qu’il prétendait être’, affirme Le Messager.

‘Obnubilé par sa réélection, le prince-héritier Faure Gnassingbé s’oublie désormais dans le folklore’ écrit Le triangle des enjeux. Selon ce  journal des centaines de ‘pauvres femmes et de jeunes débrouillards largement instrumentalisés par dame Dogbé Victoire’ ont été déposés au Palais des congrès de Lomé pour assister lundi à la cérémonie marquant le 1er anniversaire du Fonds national pour la finance inclusive.

Le projet e-gouvernement va enfin pouvoir se déployer, indique Forum de la Semaine. Les travaux du câble à fibre optique qui doit connecter les administrations publiques ont débuté mardi.

Répit à la STT, mais début de grève à la SNPT. Les salariés de la société des phosphates ont décidé de se mettre en grève pour 15 jours.

‘Les agents réclament le respect des minima conventionnels, les primes de productivité et de rendement supprimées’, précise Liberté et son confrère Tingo Tingo d’ajouter que le personnel est décidé d’aller jusqu’au bout.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.