Refondation

06/06/2014
Refondation

L’échec des concertations politiques est imputable au ‘pouvoir RPT-UNIR’, estime vendredi L’Alternative. Même tonalité dans les colonnes de Liberté qui accuse le chef de l’Etat d’’obscurantisme’.

Mais L’Eveil de la Nation est d’un avis radicalement opposé puisqu’il fait porter l’entière responsabilité sur le Collectif Sauvons le Togo (opposition).

L’Union préfère ne pas encore parler d’échec dans la mesure ou les réformes évoquées lors des discussions seront examinées par les députés.

Un député vient de perdre son immunité diplomatique, signale Togo Presse. Cette mesure est en fait un ‘test pour lever plus tard l’immunité parlementaire des députés inculpés dans l’affaire des incendies dont Jean-Pierre Fabre’, affirme L’Alternative, toujours lui.

Le Grand rapport des Forces armées remis hier au chef de l’Etat est largement commenté.

‘La refondation, annoncée par le président, a été proposée pour donner les pleines capacités opérationnelles à l’armée togolaise, afin de lui permettre de mieux assurer la paix’, souligne Togo Presse.

L’Eveil de la Nation indique que les FAT encouragent Faure Gnassingbé à maintenir le cap des réformes engagées. ‘Les FAT ont reconnu et salué les réformes et transformations en cours dans le pays pour l’amélioration des conditions de vie de la population’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.