Remaniement : les journaux partagés

17/03/2011
Remaniement : les journaux partagés

Le remaniement ministériel annoncé hier est largement commenté par la presse.
"Kokou Tozoun dehors, Ahoomey-Zunu et Tchitchao Tchalim entrent, le remaniement du gouvernement Houngbo est enfin effectif", tite écrit Forum de la Semaine.
Cette annonce a le mérite de mettre fin aux spéculations, estime pour sa part Le Changement. "Par ces nominations, le président de la République vient de clouer le bec aux colporteurs qui distillent au sein des populations des rumeurs", écrit le changement.
Faure Gnassingbé n'a fait que "boucher des trous", estime Nouvelle Expression. "
Les deux nouveaux ministres, Tcitchao Tchalim et Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, ont comme point commun, souligne Liberté, « le privilège d'être dans le cercle très fermé des hommes du régime Faure Gnassingbé".
Autre grand sujet à la Une des journaux publiés jeudi, la manifestation organisée par le FRAC pour protester contre un projet de loi relatif, justement, aux manifestations publiques.
« Cette première marche du FRAC en jour ouvrable constitue un défi pour le nouveau ministre de la sécurité Latta Gnama", note Nouvelle Expression et Liberté affirme que "malgré les tractations du ministre Bodjona pour dissuader les organisateurs, la marche aura bel et bien lieu".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.