SOS mauvaise foi !

10/01/2012
SOS mauvaise foi !

Le collectif de journalistes «SOS Journaliste en Danger» a rendu public mardi un rapport sur la liberté de la presse au Togo.

Déséquilibré, de mauvaise foi et partisan, le document dénonce les plaintes et les menaces de mort dont certains journalistes hostiles au pouvoir seraient les victimes.

Ce collectif cite le cas de journaux comme L’Indépendant Express, Liberté et l’Alternative poursuivis et condamnés.

Le premier avait mis en cause un importateur accusé de vouloir commercialiser du riz toxique ; une fausse information ; les deux autres avaient gravement diffamé un ministre.

Le rapport fait également état de mises en demeure adressées à des radios qui n’ont pas su ou voulu filtrer les appels lors des émissions de libre antenne.

Malgré les accusations de cette organisation, rien ne permet de dire aujourd’hui que la liberté de la presse est remise en cause au Togo.

On notera enfin, ce qui est cocasse, que le président du Collectif n’est autre que le directeur de la publication de L’Alternative, justement condamné pour diffamation !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.